vendredi 13 juillet 2018

Manque

Mémo d'avant, mes mots d'alors (49)

J'étais ce jeune homme qui écrivait des textes et des chansons..



C’est comme le vide,
Comme le silence,
C’est comme le froid,
C’est ton absence.

C’est comme le mal
Des profondeurs,
Je panique, je suffoque,
Et je me noie.

Je voudrais t’arracher de moi
Mais tu t’accroches...

Et je sais déjà
Que mon corps
Remontera peut-être,
Mais que mon être
Restera en bas,

Au fond,
Là où je manque de toi....

Ouvrez le ban! Le banc du jour


mardi 10 juillet 2018

Chanson de jeunesse

Mémo d'avant, mes mots d'alors (48)

J'étais ce jeune homme qui écrivait des textes et des chansons..

Vieillesse, vieillesse t’es vieille
T’es faible et t’es pas belle
Vieillesse tu m’débectes
J’veux pas être de la fête.

Vieillesse, fous-moi la paix
Je ne serai jamais prêt
La vieillesse, ça m’dépasse
La vieillesse, c’est dégueulasse

Vieillesse, hideuse, gueuse,
Tu es laide, tu es affreuse
Tous tes regards désespérés
Inspirent toujours nos sales pitiés.

Je ne veux pas, j’ai peur de toi
Reste où tu es et laisse-moi
Vieillesse, il faut t’abolir
Vieillesse, je n’veux pas flétrir.

Je n’veux pas que mes traits se creusent
De cette peau dépérie honteuse
De ces gestes saccadés usés
De cette voix tremblotante hésitée.

Va te faire foutre, je te hais
Vieillesse ne viens jamais, jamais ! 

Ouvrez le ban! Le banc du jour


vendredi 6 juillet 2018

Au fil de mes errances

Au fil de mes errances, quand les gens regardent ailleurs, se croisent et ne se voient pas, je ne me promène pas, je visite, mes yeux balayent le décor, s'arrêtent sur un dessin, une vitrine ou une façade que je contemple comme des œuvres dans un musée.. 


La beauté se nourrit de l'émotion de celui qui la regarde.







Ouvrez le ban! Le banc du jour

ooo